7 RAISONS STUPIDES POUR LESQUELLES PERSONNE NE LIT VOTRE BLOG

  • AUTEUR: // CATEGORIE: Blogging, Rédaction web

    9 Commentaires

    Vous arrive t-il de rédiger un article de blog, d’appuyer sur le bouton publier et d’avoir l’impression que tout ce qui vous parvient en retour c’est des sons de grillons ? Ni commentaires, ni tweets, ni aucune mention j’aime ?

    Si votre contenu n’est pas remarquable, il n’est pas partageable. Google est de plus en plus social et le fait que votre contenu soit bien partagé par les internautes joue un rôle déterminant dans la génération de trafic et de leads sur votre blog.

    Les gens partagent du contenu web pour une variété de raisons. Selon une étude récente faite par le groupe « NY Times Consumer Insight Group (CIG) », parmi la variété des motivations figure le désir de nous définir à d’autres avec le contenu que nous partageons, ainsi que le désir d’évoluer et de développer des relations via le partage de contenu soit divertissant soit intéressant.

    La question qui se pose donc est : Votre contenu est-t-il suffisamment intéressant ou divertissant pour que les gens veuillent associer leurs marques ou images personnelles à celui-ci ? Si la réponse est non, vous feriez mieux de repenser votre approche et de considérer ses 7 conseils et considérer ses 7 raisons pour lesquelles personne ne partage les articles de votre blog.

    1. Votre titre ne donne pas envie de lire

    Votre titre est la partie la plus importante de votre article parce que c’est ce qui impacte la première impression de l’internaute. C’est ce que les gens voient en grand, en gras lorsque votre article s’affiche sur les résultats des moteurs de recherche.

    Votre titre est également le premier élément que les gens voient lorsque votre contenu est tweeté ou partagé sur Facebook, Linkedin et Google+. Donc sans un titre accrocheur, peu de gens vont ressentir cette intrigue initiale qui leur donne envie de cliquer pour lire la suite de l’article.

    Rédigez des titres descriptifs, percutants et suscitez un sentiment d’urgence. N’ayez pas peur d’utiliser un ton drôle ou sarcastique. Attirez l’attention des internautes avec le bon titre et gardez leur attention tout au long de l’article avec du bon contenu.

    2. Vous publiez aux mauvais moments

    Les réseaux sociaux constituent d’excellentes plateformes pour diffuser et promouvoir vos articles de blog. Encore faut-il bien les utiliser, car chaque réseau social dispose d’une bonne et d’une mauvaise période pour publier. Et si rien ne remplace les tests que vous ferez en interne pour analyser le timing le plus pertinent pour vous, voici un aperçu du timing à respecter pour augmenter les chances de partage et de diffusion de votre contenu sur le web, selon une étude réalisée par l’agence de web marketing Fannit.com

    Les meilleurs moments pour poster sur Facebook :

    – Meilleurs moments : De 06h00 à 08h00 – De 14h00 à 17h00
    – Pires moments : De 22h00 à 04h00

    Les meilleurs moments pour poster sur Twitter :

    – Meilleurs moments : De 13h00 à 15h00 – Surtout les week-ends
    – Pires moments : De 20h00 à 08h00

    Les meilleurs moments pour poster sur Google+ :

    – Meilleurs moments : De 09h00 à 11h00
    – Pires moments : De 18h00 à 07h00

    Les meilleurs moments pour poster sur Linkedin :

    – Meilleurs moments : De 07h00 à 08h30 – De 17h00 à 18h00
    – Pires moments : Lundi et vendredi de 09h00 à 17h00

    Les meilleurs moments pour poster sur Pinterest :

    – Meilleurs moments : Samedi matin –  De 14h00 à 16h00 – De 20h00 à 23h00
    – Pires moments : de 17h00 à 19h00 – De 01h00 à 07h00

    Les meilleurs moments pour poster sur les blogs :

    – Meilleurs moments : Lundi, vendredi et Samedi à 11h00
    – Pires moments – De 23h00 à 08h00

    3. Votre blog n’a pas de visiteurs «habitués»

    Vous voulez que votre blog et que votre nom soient bien connus ? Vous voulez que vos articles enflamment les conversations et suscitent un intérêt tel que les gens reviennent sur votre blog encore et encore ? Une excellente façon d’y parvenir et de développer une relation avec votre public est d’être attentif aux commentaires laissés par les internautes en réponse à vos rédactions. Suscitez des conversations en discutant d’événements récents dans votre industrie ou en demandant le point de vue de vos lecteurs et «récompensez» les intervenants en répondant.

    Soyez présent, intéressé et engagé vis-à-vis de vos lecteurs. Si vous arrivez à générez un groupe d’habitués qui reviennent toujours pour lire vos dernières rédactions web, les chances sont bonnes pour qu’ils partageant régulièrement votre contenu via leurs réseaux sociaux.

    4. Tous ce que vous publiez tourne autour de vous

    Votre entreprise est intéressante pour vous. Elle l’est aussi pour votre maman. Alors, elle peut souscrire à votre blog plein de photos d’entreprise, de mises à jour sur les caractéristiques des produits et de longs essais écrits à partir de votre point de vue personnel. Mais votre mère est-elle votre audience cible?

    Lorsque les lecteurs visitent votre blog pour la première fois, ils ne se soucient pas de vous au départ. Faites qu’ils s’intéressent à vous en abordant les sujets qui les intéressent et qu’ils souhaitent développer et approfondir. C’est pourquoi votre audience cible doit être clairement identifiée car ça vous permettra d’adapter votre message, vos contenus, le ton de vos articles, le langage et les expressions utilisées pour répondre au mieux à la cible, aux besoins et aux attentes.

    5. Vos articles sont tous les mêmes

    Avez-vous déjà écouté l’album d’un groupe et que toutes les chansons résonnaient du pareil au même? Ennuyeux! Créez un contenu web varié et diversifiez les formats de contenu avec des graphiques, des infographies, des slideshares, des vidéos, des photos et d’autres éléments visuels pour garder l’intérêt et l’attention des lecteurs.

    6. Vous divaguez

    Si aucune idée claire ou utile ne ressort de votre rédaction, les gens n’ont aucune raison ou intérêt à partager votre article avec leurs amis, fans ou followers. Laissez les longs paragraphes pleins d’allégories, de symbolisme, d’adjectifs et d’adverbes pour les cours de français en classe. Allez droit au but, formulez vos idées de façon simple, claire et précise.

    7. Votre contenu est difficile à partager

    Ca m’étonne toujours de voir qu’il y a encore des blogs qui ne disposent pas de boutons de partage social. Beaucoup de blogueurs partent à la quête du design parfait ou de la template parfaite mais oublient les éléments fonctionnels évidents et incontournables, comme les boutons de partage sur les médias sociaux ou les widgets « abonnez-vous à la newsletter ».

    Et vous ? Qu’est-ce qui vous donne envie de partager un article de blog ? Y a t’il d’autres raisons qui vous font fuir certains blog ? N’hésitez-pas à partager votre avis dans les commentaires !

    The following two tabs change content below.
    Rédactrice web et seo spécialisée en référencement naturel et optimisation pour les moteurs de recherche. J’accompagne régulièrement des professionnels de secteurs variés et les oriente vers des stratégies toujours plus utiles, pour une meilleure visibilité et communication web.

COMMENTAIRES

9 Responses to 7 raisons stupides pour lesquelles personne ne lit votre blog

  • Michaël Référencement Rédigé le octobre 20, 2014 at 7:35 // Répondre

    Je suis d’accord avec l’ensemble des points sauf le 7ème. Personnellement les boutons de partage m’agacent. Et si je veux partager un article qui me semble intéressant, un copier/collé du lien sur mon réseau social préféré me semble quelque chose de très simple. Après ce n’est que mon point de vue :)

    • LAMYA Rédactrice Web Rédigé le octobre 20, 2014 at 10:14 // Répondre

      Bonjour Michaël,
      Merci pour ton commentaire. Pour les boutons de partage chacun ses préférences et je respecte les tiens. Personnellement, tant qu’ils sont en bas de l’article et fixes ça me convient. Ce qui m’agace c’est les fenêtres pop-up qui incitent (un peu trop à mon goût) aux partages ou les boutons qui flottent en suivant l’internaute partout ou il se déplace sur la page :)

  • xhark Rédigé le octobre 10, 2014 at 9:33 // Répondre

    Le point 7… bien illustré par les icones de partage juste en dessous :)

    • LAMYA Rédactrice Web Rédigé le octobre 10, 2014 at 11:07 // Répondre

      Il faut bien pratiquer ce que l’on prêche ;)

      • xhark Rédigé le octobre 11, 2014 at 10:31 // Répondre

        Oui, ou comment terminer un billet par CQFD ^^

  • POX Rédigé le mai 7, 2014 at 8:49 // Répondre

    Intéressant les horaires de diffusion. Après, il faut quand même prendre en compte les gens qui postent à l’intention d’un public anglophone ou international (twitter, tumblr, etc.). Pour mon tumblr, mon public est 1/3 anglophone et j’essaye donc de poster à des horaires qui puissent convenir aux francophones et aux anglophones (US).

    Comme autre argument qui fait que je vais lire un article ou non : l’ergonomie/design du site et la mise en page de l’article.
    Un article aura beau être le plus intéressant du monde, si on a un bloc de texte compact écrit en Comic Sans et en jaune fluo, je vais fuir le site ! ;-)

    • LAMYA Rédactrice Web Rédigé le mai 7, 2014 at 10:39 // Répondre

      Merci Pox pour tes commentaires pertinents :)
      Effectivement ce n’est pas évident lorsqu’on a une audience internationale. Bien des recherches sont contradictoires et il est parfois difficile de dégager de véritables règles. Cependant, nous pouvons trouver des modèles et les tester sur notre propre audience. Ainsi, il sera possible de déterminer, au cas par cas, ce qui fonctionne le mieux.
      Disposer des bonnes informations sur son audience est crucial pour bien peaufiner la stratégie de communication sur les réseaux sociaux. C’est un point essentiel dans la détermination de la fréquence de publications sur les réseaux sociaux mais aussi les horaires et les jours à privilégier pour booster la communication.
      Enfin et c’est peut-être le principal, si vous disposez de toutes les données pour optimiser vos publications sur les réseaux sociaux, la principale des connaissances à maitriser reste celle liée à vos prospects et à votre activité.

  • Paul Rédigé le avril 8, 2014 at 2:55 // Répondre

    Tes conseils sont très précieux. J’ai toujours eu du mal a choisir le bon moment de la publication de mes articles. Merci beaucoup pour le partage :)

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

Saisissez vos informations pour laisser votre commentaire.