Rédaction d articles de blog : Quelle est la longueur idéale requise


On me pose souvent cette question : Quelle est la longueur idéale pour un article de blog? C’est certainement une question délicate, principalement parce que tout le monde semble avoir une opinion différente à ce sujet.

Une rapide recherche sur Google va probablement vous révéler beaucoup d’opinions contradictoires sur le nombre total de mots à respecter, quoique la plupart vont suggérer qu’un article de 250 à 500 mots est l’idéal.

Cela ne fonctionne pas pour moi, comme pour beaucoup d’autres blogueurs. Alors, quelle est la longueur idéale à respecter ? Je vais vous donner une réponse qu’un professeur a donné aux étudiants qui ont demandé quelle longueur de rédaction respecter pour leurs dissertations : « Autant que nécessaire ».

(Très utile, non?) Mais sincèrement, vos articles de blog ne sont pas différents. Ils devraient être aussi longs que nécessaire pour servir leur objectif – peu importe la nature de cet objectif. Votre article peut atteindre son but en 250 mots ? Parfait. Arrêtez d’écrire. Vous avez terminé. Si vous avez besoin de plus de mots … aucun problème. Continuez d’écrire. Vous n’avez pas terminé.

Lorsque vous avez fini de parler du sujet que vous voulez aborder et que vous avez édité votre article de façon à ce qu’il soit aussi clair et pertinent que possible, votre article est alors aussi long qu’il devrait l’être. Que le résultat final soit un article de 250, de 500 ou bien de 1000 mots, si votre contenu est intéressant et qu’il apporte une vraie valeur ajoutée alors vous obtiendrez de bon résultats, dans tous les cas de figure.

MES CONSEILS :

1) N’ayez pas peur d’un long article … ou au contraire d’une courte rédaction. Il n’existe pas de police pour le comptage de mots 😉

2) La brièveté est certes une bonne chose. Si vous pouvez transmettre votre message de façon claire et brève, tant mieux. La plupart des internautes n’aiment pas trop lire de toute façon.

3) Si vous êtes nouveau dans le domaine de la rédaction d’articles pour blogs et que l’idée de ne pas avoir de directives sur le nombre de mots vous stresse, jetez un coup d’œil sur ce que les autres blogs que vous admirez font. Il suffit de ne pas se sentir contraint par un comptage de mots !

Il est naturel de penser qu’un très long article est difficile à écrire et que des messages courts sont plus faciles. Je dirais que le contraire est vrai. Lorsque vous rédigez par passion et que votre passion répond aux besoins de vos lecteurs il n’y a pas de véritable « limite » et vous n’avez pas à vous soucier de la longueur de vos articles.

Par contre, n’oubliez pas l’importance de la mise en page. Il faut bien structurer votre article (Titres, sections, paragraphes, utilisation des listes quand c’est nécessaire, utilisation d’une police claire et facile à lire etc.) pour transmettre votre message de façon facile, rapide, logique et intuitive à vos lecteurs. La disposition de votre article doit être aussi claire et conviviale que possible pour ne pas ennuyer ou fatiguer vos lecteurs.

Il m’est arrivé à maintes reprises (et je suis sûre que vous aussi) de renoncer à la lecture d’un article avant d’atteindre la fin de celui-ci et parfois avant même de commencer la lecture à cause de la mise en page (Blocs de textes condensés sans aucune structure ou aération etc.)

Personnellement pour les articles de mon blog, je n’ai jamais pris en considération le nombre de mots.

Maintenant votre tour. Vous sentez-vous contraints par le comptage de mots lorsque vous rédigez vos articles ? Pensez-vous qu’au contraire il y’a une longueur d’article à respecter ? N’hésitez pas à me faire part de vos commentaires.

Lamya WEB TARGET

Lamya WEB TARGET

Experte seo, référencement, médias sociaux et growth hacking. Mon cœur de métier consiste en l’élaboration et la mise en œuvre de stratégies de communication communautaires, efficaces et créatives.
Lamya WEB TARGET

9 Réponses


  • Marc // // Répondre

    Merci pour ces quelques rappels. Je suis de plus en plus surpris de lire des articles « gonflés » en mots pour draguer les moteurs de recherche. Je crois vraiment que si un sujet peut être traité en 200 mots, il est totalement improductif d’enrober le contenu pour augmenter son nombre de mots. Il faudrait enlever les compteurs des mots des CMS pour que les rédacteurs ne se focalisent plus sur la taille de l’article.

    • Lamya WEB TARGET // // Répondre

      Merci pour ton commentaire Marc. Tout à fait d’accord avec toi sur ce point.

  • Mémoinfo // // Répondre

    Avoir des longueurs d’articles qui varient est aussi un signal « naturel ».
    Si GG voit 50 articles qui font tous 300 mots… A mon avis il va trouver cela louche

  • Mary-Jane // // Répondre

    Je pense qu’une bonne longueur d’article serait entre 300 et 500 mots. C’est vrai que tu as raison, ça dépend aussi du sujet et de ce que tu veux exposer

  • Meryem de Candine // // Répondre

    Bonsoir,
    Merci pour ces précieux conseils, pour ma part, j’aime prendre mon temps avant de publier mon article, je le relis bien, surtout par rapport aux fautes d’orthographe, déjà, et aussi pour bien l’aérer aussi, une bonne présentation est importante comme vous le faites remarquer.

  • xhark // // Répondre

    Et oui malheureusement de nombreux blogs rédigent uniquement dans le but d’apparaître dans Google News afin d’avoir du trafic.
    Un peu le monde à l’envers. Personnellement je pense que certains sujets méritent d’être approfondis et ne peuvent être courts. En revanche dans le cas d’un article un peu long qui manque de rythme ou en désordre, le raccourci me paraît être une bonne option.

    Avant de publier un billet, je le relis comme si j’étais un lecteur qui le découvrait. Et j’arrive toujours à l’améliorer un peu, à défaut de corriger des coquilles :)

    • LAMYA Rédactrice Web // // Répondre

      Normalement, quand je finis la rédaction d’un article de blog je ne le publie pas tout de suite. Je le laisse jusqu’au lendemain pour une re-lecture finale. Cette méthode me permet de prendre du recul par rapport à l’article rédigé, ce qui me permet de repérer des améliorations et des modifications à faire ou même correction de coquilles 😉 que je n’ai pas repéré la veille. C’est très efficace comme méthode pour la rédaction d’articles de blog.

      Il m’est arrivé une fois de rédiger un article très tard le soir, j’étais fatiguée et j’avais perdu ma concentration. Je l’ai publié immédiatement sur mon blog et programmé l’envoi par newsletter à toute ma liste de contacts pour le lendemain matin. Ce fut une très très grosse erreur de ma part car il y’avait une erreur de rédaction phénoménale et quand on est rédacteur web, ça ne pardonne pas. Depuis je fais vraiment attention. Je prends du recul, je prends mon temps et je relis à plusieurs reprises.

  • Damien // // Répondre

    Et il ne faut pas oublier l’ancienneté/popularité du site pour lequel Google oublie complètement ce qu’il ordonne aux plus petits.

    Pour ces sites, 4 lignes suffisent à être référencées au top, à être partagées et avoir du poids…

    Google est très subjectif quoiqu’on en dise. Rares maintenant sont les gros sites qui produisent des textes de qualités. Même les journaux quelque fois ne se prennent plus la tête à avoir de l’inspiration…

    • LAMYA Rédactrice Web // // Répondre

      Merci pour ton témoignage Damien. C’est vrai qu’il y’a beaucoup et même trop de sites sur la toile qui parlent pour finalement ne rien dire et dont la priorité absolue est de plaire à Mr Google, non aux internautes. Personnellement je ne vois l’intérêt de cette approche qui à mon avis ne fait que nuire à l’image et décrédibiliser grandement le site en question aux yeux des fans et des internautes.

Laisser un commentaire